Grand Vol

 


vlcsnap-2016-05-11-18h20m39s15Accompagné par votre moniteur diplômé d’état, tentez une petite balade sur les sommets, frôler une belle pente herbeuse ou enneigée, monter en thermique, croiser des oiseaux … cela sera possible, selon les conditions aérologiques et vos envies. Ce vol permet d’exploiter au mieux la masse d’air et ses nombreuses ascendances, de vous expliquer les bases du parapentes et de vous faire découvrir les sensations de vol grâce à la possibilité de prendre les commandes et de piloter.
En hiver, décollages possibles sur la neige, que ce soit en ski, en snowboard ou à pied accessible via les remontées mécaniques du domaine de Serre Chevalier Vallée.

Réserver

Bouton réserver


Sites de Vol en hiver :   95 €
° Serre-che Villeneuve ou Chantemerle  (à ski – dénivelé 900 m – forfait non inclus)
° Briançon Prorel  (à ski ou à pied – dénivelé 800m + ascendances possible – forfait non inclus)


Sites de Vol en été :  95 €
° Col du Granon
° Puy Chalvin
° Col du Galibier
° Ceillac, Puy Aillaud, Bouchier, Chateauroux Les Alpes, Mont Guillaume, La Batie Neuve, Lac du Pontet ( la Grave ) … et déplacements par groupes


Supplément vidéo pédagogique :
  25 € – Film GoPro HD – mini carte SD 4G + adaptateur SD fournis – Perche 90 cms
  45 € – Prises de vue extérieures par un autre pilote
180 € – Mixe avec montage


bouton-decouvertebouton-grand-volbouton-prestige

Ps : on ne dit pas  » saut en parapente  » mais « vol en parapente » car on ne saute pas d’une falaise, on gonfle l’aile en courant sur une pente, et l’aile nous décolle …

Réservez en ligne
ou par téléphone au 06 88 47 01 55

Toute réservation est à confirmer par téléphone
( la date au plus tard à J-2 et l’heure et le lieu de rdv à J-1)

 

À quoi s’attendre ?
Après probablement avoir vu quelques décollages, vous recevrez un petit briefing de votre moniteur qui vous expliquera le déroulement du vol et les consignes de sécurité. Votre moniteur vous équipera d’un harnais et étalera sa voile sur le sol pour lui permettre de bien se gonfler lorsque vous prendrez votre course d’envol.
Une fois ce petit rituel effectué et si les conditions de vent sont propices, vous vous élancerez en courant (ou en laissant glisser vos skis sur la neige si c’est en hiver). Vous sentirez alors une discrète mais efficace pression vers le haut du harnais sur vos cuisses et le sol se dérobera sous vos pieds.
Vous serez surpris par le silence du parapente, tout au plus un petit soufflement de vent comme si vous faisiez du vélo. Par contre vous entendrez les sons du sol comme si vous étiez à côté. Vous vous installerez un peu plus confortablement dans la « sellette » (le siège) et commencerez à vraiment profiter du vol.
Votre moniteur prendra probablement quelques photos à l’aide d’une perche télescopique. Souriez! Et pour les super-motivés, le moniteur expliquera le maniement de base du parapente. Peut-être pourriez-vous même « tâter » un peu les commandes si les conditions le permettent?
Vous vous rapprocherez progressivement du fond de la vallée et votre moniteur placera le parapente en face de la zone d’atterrissage (généralement un champ en bordure de route) en faisant quelques virages. Il vous expliquera à nouveau la position à prendre pour un atterrissage optimum et vous serez au sol tout en douceur et avant même d’avoir réalisé. Vous n’aurez alors plus qu’une envie: Recommencer!

Quels équipements prévoir ?
Chaussures de sport ou de randonnée, vêtements type coupe vent, Pantalon long, gants, lunettes de soleil. Ne pas amener d’objets contondants (ciseaux, couteaux, limes à ongles…), la casse ou la perte de téléphone portable ou autre n’est pas garanti.
A savoir :
Le parapente est très tributaire des conditions météorologiques et le lieu de décollage pourra varier d’un jour à l’autre en fonction de la direction du vent (le prestataire vous y amènera en camionnette depuis le lieu de RDV généralement). Contactez votre prestataire quelques heures avant le RDV pour vérifier que le vol pourra avoir lieu. Les vols annulés pour raisons opérationnelles entraînent – bien entendu – la prise d’un nouveau rendez-vous (contacter votre prestataire) !
Le parapente n’est pas une activité dangereuse mais à risques comme c’est le cas pour de nombreux sports, notamment aériens. La présence d’un professionnel lors des vols tandems ou pendant les stages de formations permet de garantir une approche 100% sécuritaire de l’activité.
Il n’y a pas de sensation de vertige en parapente, car on ne touche pas le sol.
Comment pilote-t-on un parapente?
Les parapentes se pilotent très simplement à l’aide de deux poignées (une dans chaque main) permettant de freiner aérodynamiquement un bout d’aile par rapport à l’autre, ce qui fait tourner l’appareil. L’action simultanée des deux poignées de freins est également utilisée en phase d’atterrissage pour ralentir l’appareil avant le posé.
Le parapente en chiffres
Nb de pilotes : environ 30.000
Nb de voiles: environ 20.000
Nb de clubs : environ 1000
(stats françaises)

Publicités